Se brosser la langue, fausse bonne idée ?

 Jeune femme souriante aux longs cheveux bruns tenant une brosse à dents électrique noire dans sa main gauche sur fond jaune

Bon nombre d’entre nous se sont sans doute déjà interrogés sur le sujet. 🤔  Entre ceux qui le recommandent et ceux qui le bannissent, on ne sait plus à quel saint se vouer. Afin de vous éclairer, l’équipe My Variations s’est penchée sur la question.

En premier lieu, il est utile de rappeler que la langue, et les 17 muscles qui la composent, assurent plusieurs fonctions majeures dont nous avons besoin au quotidien. 👅 Le sens du goût bien-sûr, grâce aux 10 000 papilles gustatives de notre langue qui transmettent des informations au cerveau, mais la langue sert aussi à la déglutition et est indispensable à la parole. C’est donc un organe très important, il est donc tout aussi important de savoir en prendre soin de la bonne manière. 👌

D’abord, pourquoi se nettoyer la langue ?

Quand le brossage des dents deux à trois fois par jour vise à éliminer la plaque dentaire accumulée au fil des repas et ainsi assurer sa santé bucco-dentaire, quel est l’intérêt de se brosser la langue ? 🤷‍♀️

La différence est que, contrairement à celle de nos dents, la surface de la langue n’est pas lisse. La langue est rugueuse, et comporte une multitude de creux et de plis dans lesquels les bactéries peuvent facilement s’installer, et se multiplier. 🦠 Par conséquent, comparée à nos dents, notre langue abrite en réalité beaucoup plus de bactéries, et ces dernières peuvent aisément migrer vers la surface des dents.

Certaines personnes, dont quelques dentistes, affirment que ce phénomène peut entraîner divers dommages ainsi qu’une halitose (mauvaise haleine). 😷

Cependant, la majorité des professionnels de santé s’opposent à ce constat, affirmant que ces bactéries sont, en fait, loin d’être majoritairement responsables de la mauvaise haleine.

En effet, la véritable coupable est la plaque dentaire, responsable à 90% de la mauvaise haleine, un chiffre donné lors de l’un des Congrès annuels de l'Association Dentaire Française. 🦷 À noter également que plus de 700 types de bactéries sont naturellement présents au sein de notre flore buccale. Certes, principalement sur la langue, mais beaucoup d’entre elles ne présentent aucun danger pour la santé. Bien au contraire, elles participent à une meilleure digestion, produisent des vitamines essentielles ou empêchent même l’intrusion de certaines bactéries néfastes pouvant être la cause de maladies bucco-dentaires. 💪

Cette image de la langue recouverte de bactéries dangereuses a été utilisée de nombreuses fois par diverses marques de brosses à dents à des fins publicitaires, lorsqu’une large part de ces mêmes bactéries s’avère utile ! 😱 Il est donc plus judicieux de ne pas perturber leur fonctionnement en se brossant trop souvent la langue. Si vous souffrez de mauvaise haleine, c’est à vos dents qu’il faut apporter davantage de soins.

L’UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire) recommande d’ailleurs de se brosser les dents deux à trois fois par jour pendant 2 à 3 minutes, à l’aide d’une brosse à poils souples et d’un dentifrice fluoré, de la gencive vers la dent, puis en passant du fil dentaire ou une brossette interdentaire le soir.🧑‍⚕️ 

Ce sont justement ces recommandations qui ont inspiré le concept des brosses à dents électriques soniques My Variations, conçues spécialement pour faciliter leur application. Une vocation qui se révèle bien utile, puisque selon plusieurs études, les Français seraient les cancres du brossage de dents, avec une durée de brossage moyenne de 43 secondes au lieu des 2 à 3 minutes recommandées. Un quart d’entre-eux ont même avoué se brosser les dents moins de deux fois par jour ... 🥴

De quelle façon assurer la propreté de sa langue ?

Pour répondre à cette question, deux écoles s’opposent et se contredisent.

En premier lieu, la majeure partie des professionnels du secteur dentaire affirme que la langue ne nécessite pas d’efforts de notre part pour se nettoyer. En effet, la langue assurerait elle-même cette fonction grâce à la salive que nous sécrétons et que nous déglutissons machinalement entre 1000 et 2000 fois par jour. 👄

Malgré cette remarquable faculté, certaines personnes peuvent souffrir d’une sous-production de salive qui peut être due à une maladie, aux effets secondaires de médicaments, ou qui leur est tout simplement innée. Cet assèchement est notamment accentué chez les personnes qui respirent beaucoup par la bouche, celles qui fument, ou en cas d’une déshydratation provoquée par la consommation d’alcool.🍺 Dans cette situation, le brossage de la langue peut-être envisageable.

Vous avez sûrement déjà remarqué une couche blanchâtre sur votre langue lorsque vous n’aviez pas bu assez d’eau par exemple.💧 Cette substance est en réalité composée d’un mélange de salive et de ces fameuses bactéries, qui peuvent synthétiser des composés volatils sulfurés, à l’odeur désagréable, d’où l’idée reçue qui place la langue comme seule responsable de l’halitose.

C’est précisément ce dépôt que les adeptes du brossage de langue désignent naturellement comme ennemi à éliminer.💥 Par conséquent, c’est pour cette raison que certains recommandent le raclage de la langue (car c’est le terme approprié), sans aucun doute par souci d’hygiène.

Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire, a d’ailleurs confirmé que le brossage quotidien ne concerne que les dents, et celui de la langue ne doit être réalisé qu’occasionnellement. Il s’agit cependant d’une action qui requiert douceur et délicatesse. 💆‍♀️

Comment se brosser correctement la langue ?

Le mode opératoire du raclage de la langue est relativement simple, mais doit respecter certaines règles. Et tout est dans le terme “raclage”.

Effectivement, il n’est absolument pas recommandé d’utiliser une brosse à dents pour nettoyer sa langue ! 🪥 Les poils de ces dernières créeraient des micro-lésions à la surface de la langue, où les bactéries de tous types pourraient s’engouffrer davantage. D’autant que la majorité des personnes opte pour des brosses à dents à poils médiums ou durs, qui peuvent agresser la surface sensible de la langue (autant que celle des dents d’ailleurs). 🙅‍♂️

Servez-vous plutôt d’un racloir à langue, ou d’un gratte-langue, comme celui situé au dos de la tête de certaines brosses à dents - généralement sous la forme de petits picots en caoutchouc - et passez-le bien de l’arrière vers l’avant. ☝️ Il n’est pas nécessaire d’appliquer une pression trop importante, vous risqueriez d’abîmer vos papilles gustatives. Si votre haleine vous préoccupe toujours, utilisez de préférence un bain de bouche adapté, sans en abuser trop fréquemment.

Pour conclure ...

Si le brossage des dents est recommandé 2 à 3 fois par jour, ce n’est pas le cas pour la langue. Se brosser la langue de manière quotidienne n’a pas d’effet significatif sur votre haleine ni votre santé buccale, et il peut même être contre-productif de se nettoyer la langue trop souvent, car cela risquerait d’évincer les bactéries nécessaires à la digestion et à la protection de votre dentition. 😕 

Seule une sous-production de salive peut justifier le besoin de se brosser la langue occasionnellement, mais toujours avec douceur. 🌸 Pour ce faire, on privilégie un racloir à langue ou le gratte-langue présent au dos de la majorité des brosses à dents, et on évite d’utiliser directement leurs poils, trop abrasifs pour nos papilles délicates !